Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/al59251/www/config/ecran_securite.php on line 370
Champs captants - Ville-Allennes-les-Marais.fr [Officiel] Ville-Allennes-les-Marais.fr [Officiel]
Ville-Allennes-les-Marais
Accueil > Environnements

Champs captants

Publié le : 29 mars 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Une vraie histoire d’eau

La ressource en eau est un patrimoine irremplaçable que nous devons préserver. De toutes les grandes agglomérations françaises, la Métropole Lilloise est la seule à ne pas être traversée par un grand fleuve. Son eau provient essentiellement des nappes souterraines à hauteur d’un peu plus de 80%, le reste étant prélevé dans la rivière ‹ La Lys › à plus de 50 kilomètres de Lille.

L’eau souterraine est captée par l’intermédiaire de nombreux forages dans deux nappes :

- Celle du calcaire carbonifère : Présente essentiellement au Nord-Est de l’agglomération, elle est captée en profondeur, elle est bien protégée de la pollution par la nature argileuse des terrains qui la recouvrent. Elle représente environ 16% des besoins totaux.
- Celle de la craie : Elle est présente depuis les collines de l’Artois au Sud jusqu’à la plaine de Flandres au Nord. Cette nappe est captée à faible profondeur et est donc localement moins bien protégée par les terrains qui la recouvrent. Elle fournit environ 50% des besoins totaux(41 forages dans les divers champs captants dont 5 dans notre seule commune).

>>>>>

La mise en œuvre d’une demande d’utilité publique (DUP) en juin 2006, rendue nécessaire par l’évolution des règles du temps de dégradation de la pollution bactériologique, dont la norme scientifique est passée de 10 à 50 jours (temps de transfert de la pollution vers la source de prélèvement), a entraîné la détermination de règles strictes de protection des 41 forages d’eau potable, différentes de celles élaborées dans les années 1990, qui aboutirent à la définition d’un projet qualifié d’intérêt général dans le Nord en mars 1992.

Deux familles de périmètres ont été définies par la DUP

- Des périmètres de protection immédiate, de surface limitée autour du captage, ils auront pour objet d’empêcher la dégradation des ouvrages.
- Des périmètres de protection rapprochée, plus larges, ils auront pour objet d’améliorer l’existant et de protéger efficacement les eaux du captage vis-à-vis des pollutions en réglementant l’usage des sols.

Sur notre commune ils seront de 2 types :

>>>>>

Le PIG quant à lui reprendra les anciennes zones : E2 (très forte vulnérabilité) et E3 (vulnérable).

La zone E3 correspond au secteur Sud de la Commune en considérant la RD39 comme axe de référence.
Dans ce secteur est prévu le contournement de la RD39, qui sécurisera le centre de notre village.

Aujourd’hui, pas moins de 10 000 véhicules par jour transitent par la rue du Général de Gaulle, apportant le danger et la pollution.
Ce projet routier a été validé par le professeur MAILLOT, hydrogéologue qui travaille depuis très longtemps sur les champs captants et qui n’a, comme seule préoccupation, que la protection de nos réserves en eau.

Si certains contestent le bien fondé de ce futur contournement, pour des raisons de respect des champs captants ou de la pollution, alors il faut également qu’ils remettent en cause toutes les voies secondaires et tertiaires de notre zone urbaine qui elles, sont en majorité construites sur de la zone E2.

J’espère que cet article vous donnera l’envie d’en savoir un peu plus sur l’une des richesses de notre sol qui est aussi, pour nous, une contrainte en matière d’évolution.